DMR-FRANCE : Questions à propos de DMR

  • 0

DMR-FRANCE : Questions à propos de DMR

Nous recevons beaucoup de questions à propos de la technologie DMR par l’intermédiaire de notre adresse dmr@draf.asso.fr. Voici les réponses à quelques questions pour les partager avec vous :

Comment m’enregistrer ?

L’enregistrement est possible sur le réseau DMR-MARC à cette adresse http://ham-digital.net. C’est un système centralisé qui vous permet de vous enregistrer à la fois pour DMR (Motorola et Hytera) et D-STAR IrcDDB ou USTrust au travers de F1ZPL (DR@F). Comme pour tous les autres pays, l’enregistrement nécessite de fournir une copie de votre licence ou certificat d’opérateur des Services d’Amateur. Ceci est une simple précaution pour éviter l’usurpation d’identité et garantir la qualité du réseau. Si la demande est conforme, le DR@F s’engage à y répondre dans les trois jours. Vous obtiendrez de l’aide par email à cette adresse : dmr@draf.asso.fr

Quel est l’avantage de DMR ?

Plusieurs choses :

  1. Deux communications dans un canal moitié moins large
  2. La qualité audio pour un signal faible (comparaison avec un signal à -110 dBm)
  3. Le transport des données et le réseau

Existe-t-il un réseau Francophone sur DMR ?

Oui, par le TG11 (monde) et le TG21 (Europe). Tout dépend du nombre de pays disponibles sur le réseau. DMR-MARC avec Motorola est le plus grand. Le réseau francophone est déjà disponible sur Paris grâce aux TG 11 et 21 sur Paris avec F1ZEI et bientôt F1ZGO et F1ZOI. Nos amis de Suisse, de Québec et Montréal, et d’autres pays encore, partagent déjà le réseau DMR-MARC et les QSO sont très riches tous les soirs 😉

Qui représente DMR-FRANCE ?

DMR-FRANCE ® est une marque déposée par l’association DR@F – Digital Radioamateur France. Tout autre utilisation est une contrefaçon. DMR-FRANCE est un groupe de personnes qui cherchent à promouvoir le DMR en France.

Ou acheter un équipement Hytera ou Motorola au meilleur prix ?

DMR-FRANCE ® active son réseau pour négocier des prix auprès de différents fournisseurs. Les prix publiques sont normalement élevés car à destination des professionnels. Mais plusieurs revendeurs peuvent convenir d’une remise si votre achat est personnel et à votre seule activité radioamateur. Le revendeur vous demandera une copie de votre licence. Pour ne pas créer de concurrence déloyale dans le réseau de revendeurs, nous ne publions pas les remises. Contactez nous par mail à dmr@draf.asso.fr pour vous guider.

Dois-je m’équiper en Motorola ou Hytera ?

Pour les terminaux mobiles et portatifs, toutes les marques sont compatibles, car elles répondent à un standard de l’ETSI pour la voix, les appels de groupe, les appels individuels et les messages courts. Vous pouvez partager votre expérience sur le forum du DR@F.

Peut on trafiquer sur un relais Hytera avec du matériel Motorola et avec un ID DMR-MARC ?

Les « ID » (identifiant) sont gérés par DMR-MARC. Le DR@F est la représentation de ce réseau en France avec son groupe DMR-FRANCE ®. Ceci garanti que les ID sont uniques sur le réseau et vous identifie clairement. Si vous demandez un ID en vous enregistrant sur DMR-MARC, vous pouvez utiliser tous les réseaux déclarés sur la même base de données.

Comment sont interconnectés les relais ?

Pour Motorola, tout est dans la boite : Le client et le serveur sont embarqués. C’est l’IPSC (IP Site Connect Capability). Ainsi, IPSC peut interconnecter jusque 16 relais, sans serveur externe. Pour Hytera, il faut un serveur externe. Il existe une solution professionnelle (cout €€) et une solution libre (DMRPlus, LinDMR). Avec Motorola, lorsqu’une grappe de relais (Master et Exclaves) perd la connexion avec le serveur c-Bridge (connexion régionale, nationale, internationale), la grappe complète continue de fonctionner en TG9. Si le Master ou un Exclave tombe en panne, la grappe continue de fonctionner aussi. Seule la couverture du relais en panne n’est plus assurée.

Comment garantir la disponibilité du serveur DMR national ?

Avec le logiciel c-Bridge pour le réseau DMR-FRANCE ®, il est possible de créer un « Fail Over ». En fait, ce sont deux serveurs en miroir (primaire et secondaire). Ils sont tous les deux en connexion avec les grappes de relais régionaux. Le « Fail Over » est un mécanisme automatique qui reprends en temps réel les communications du c-Bridge primaire, sur le secondaire. Ainsi, en plaçant ces deux c-Bridge dans deux DataCenter différents, la disponibilité est assurée.

Quelle est la bande passante IP consommée par un relais ?

La bande passante minimale pour l’interconnexion d’un relais DMR est environ 500 kb/s. Elle peut monter jusqu’à 1Mb/s si le relais est MASTER. Il existe d’autres paramètres très importants comme le temps de propagation des paquets UDP dans le réseau. Ce temps ne doit pas dépasser 60 ms. Il y a d’autres paramètres à prendre en compte comme le « Jitter », « Packet Loss », « serialization », et enfin, le temps de traversée des équipements comme les routeurs ou firewall qui peuvent ajouter un temps supplémentaire lorsque l’utilisateur appuie sur PTT. Tous ces paramètres doivent être pris en compte pour la planification d’un réseau. Seul le prix d’un ou plusieurs répéteurs isolés, ne garanti pas la disponibilité et la qualité d’un réseau. Le temps de réglage et le coût des infrastructures à ajouter peuvent être un frein assez sérieux à cette entreprise.

Est ce que je peux utiliser HAMNET pour interconnecter plusieurs relais ?

Oui, à condition de garantir la bande passante et le délai de propagation. Si le réseau est utilisé par des caméras de surveillance ou des transferts de fichiers importants sans contrôle de la priorité, il est certain que le réseau sera dégradé. Il est recommandé d’avoir un réseau spécifique ADSL, ou FH si on souhaite réduire le coût mensuel.

Un relais DMR peut il être en mode mixte DMR/Analogique ?

Cela existe dans la norme DMR TIER II. Donc pour toutes les marques qui s’y réfèrent. MotoTRBO à un mode DMM (Dynamic Mixed Mode) qui permet de commuter le relais automatiquement entre DMR et analogique. Ce mode permet de migrer doucement les utilisateurs vers DMR. Attention, en analogique, l’interconnexion n’est plus possible.

Faut il créer un TG spécifique pour les missions critiques (Sécurité Civile) ?

Les opérations en mission critique demande une planification très pointue du réseau pour garantir la disponibilité et la qualité des transmissions. La disponibilité d’un TG spécifique ne répondra pas à lui seul à cette demande spécifique. Il est nécessaire d’établir un cahier des charges et de planifier le réseau en fonction de la couverture et des services demandés. Cette planification nécessite une étude poussée. Il est nécessaire de voir les transmissions dans leur ensemble : Couverture RF, timing, IPSC, bande passante, disponibilité du ou des serveurs (fail over), fonctionnement de secours (mode dégradé), gestion de l’énergie, disponibilité des réseaux. Le DR@F et l’équipe DMR-FRANCE ® peut répondre à une étude spécifique.

Quel est le bon choix entre Motorola et Hytera en relais pour l’avenir ?

Il existe plusieurs réseaux : Deux Hytera et un Motorola. Ces réseaux ne sont pas compatibles entre eux. Il n’y a pas d’interconnexion. Mais les ID délivrés par DMR-MARC pour les terminaux et les relais sont uniques puisqu’il n’existe qu’une seule base de donnée à ce sujet. Le DR@F et DMR-FRANCE ® propose deux réseaux : DMRPlus et DMR-MARC (Motorola). Nous avons fait la comparaison entre ces réseaux il y a quelque temps. Le DR@F propose donc plusieurs solutions pour l’infrastructure, car nous pensons que chacun est libre de son choix. Nous proposons cette infrastructure pour tous et libre d’accès, gratuitement. Si vous souhaitez nous aider à maintenir le réseau et nous soutenir, il est possible de faire un don à l’association. Le DR@F soutient un réseau Motorola DMR-MARC, car il contient 780 répéteurs sur 26 pays. Il est plus stable et il existe une communauté de radioamateurs bien organisée pour le gérer. Le DR@F s’occupe essentiellement de l’infrastructure pour fournir un service de qualité. C’est une activité que nous partageons avec le comité DMR-Europe et DMR-MARC avec lesquels nous sommes partenaire.

Le trafic international peut il saturer le réseau et rendre le TS1 inutilisable ?

Non pour le réseau DMR-MARC et l’infrastructure Motorola mise en œuvre par DMR-FRANCE ®. Les TG correspondant à l’international seront disponibles « à la demande » (TG1, TG2, TG3, TG11, TG21). Cela veut dire que si vous souhaitez l’utiliser ou l’écouter, il suffira simplement de vous signaler sur le TG désiré 😉 Au bout de 10 minutes, et si il n’y a plus de trafic local, le TG se mettra de nouveau en veille pour donner du temps aux autres TG. Pour le réseau hebdomadaire international DMR-MARC, le TG1 sera automatiquement activé. Cette fonctions pourra être mise en œuvre pour d’autres réseau si il existe une demande de la communauté.

Comment nos amis radioamateurs étranger en visite en France pourront ils accéder à leur pays sans perturber le trafic local ?

Mais c’est très simple, le TG correspondant à leur pays sera disponible à la demande sur le réseau Motorola. Cette fonction est partagée avec de nombreux pays en Europe par réciprocité et grâce au comité DMR-Europe dont DMR-France ® fait partie. Ainsi, nos amis Suisses de visite à Paris par exemple, pourront appeler leur pays en activant le TG228.

Le DR@F filtre-t-il les utilisateurs sur le réseau ?

Non, le réseau est libre d’accès pour tous les utilisateurs. Comme nous sommes partenaire de DMR-EUROPE et DMR-MARC, nos partenaires peuvent nous demander dans des cas particulier, et après concertation, de limiter certains services ou accès si un comportement douteux est détecté (ID farfelu, chiffrement, etc …).

Existera-t-il une passerelle entre les réseaux ?

L’interconnexion entre Hytera et Motorola ne sera pas facile, même si nous y travaillons. Le choix de l’infrastructure pour un radioclub ou un responsable de relais est donc déterminant. Les prix entre les deux marques sont identiques à 200€ près. Il faut ne faut pas voir simplement un relais local, mais les services associés, le réseau accessible, et la qualité de service. Nous conseillons à ceux qui souhaitent se lancer dans l’achat d’un relais de le faire par l’intermédiaire d’une association dont chacun est membre, pour déterminer clairement le projet (services, réseau, couverture, maintenance, financement, contrôle).

DMR est-il un Echolink numérique ?

Si les services du réseau et la qualité n’est pas au rendez vous … à vous de juger 😉

Vaut-il mieux encore attendre ou faire le pari sur Hytera ?

Vous êtes libre de faire votre choix. Le DR@F travaille sur l’infrastructure, pour garantir une bonne qualité du réseau et des services. Le choix d’un terminal n’est pas un risque, par contre le choix d’une infrastructure doit être discuté pour bien comprendre ce qui est réaliste et donc, la pérennité de l’investissement.

Comment prendre contact et poser mes questions ?

Plusieurs OM sont à votre écoute :


Leave a Reply