Créer son réseau c-Bridge

ÉPISODE 1 :

Objectif :

Ce tuto a pour objectif de démocratiser et partager le réseau DMR-MARC pour tous. Il vous permettra de créer vous même votre réseau DMR et de le connecter à DMR-MARC. Vous pourrez installer et configurer le logiciel c-Bridge de votre propre réseau et d’y connecter les répéteurs de votre choix. Ainsi, vous aurez le contrôle total sur votre réseau et vous pourrez discuter avec vos homologues de tel ou tel flux à échanger.

NB : Ce tuto sera mis à jour par épisode et une annonce sera faite à chaque avancement et/ou mise à jour.

Questions / Réponses : Sur notre forum ici.

Avant de commencer :

Un réseau DMR c-Bridge est utilisé pour interconnecter les répéteurs MotoTRBO. Le protocole est IPSC et n’est pas compatible avec les répéteurs Hytera. Le logiciel s’appelle c-Bridge et est proposé par Rayfield Communications. Il peut être installé sur une machine virtuelle dans un DataCenter. DMR-France a choisit OVH avec l’offre VPS Classic 2 pour 5€99 TTC/mois. L’offre OVH permet un accès Internet à 100 Mb/s. Lorsque vous aurez reçu votre machine virtuelle, vous pourrez choisir l’installation automatique de linux. DMR-FRANCE a choisit un package CENTOS 6 32bit. Enfin, le logiciel c-Bridge pourra être installé pour être configuré 😉

La licence c-Bridge :

c-Bridge est vendu sous forme de licence. Une clé vous sera fournit en fonction du nombre de répéteurs que vous souhaitez connecter, quelque soit leur configuration : En grappe ou directement sur le c-Bridge en Master ou Peer.

Les licences sont réparties :

  • IPSC-5X-SV
  • IPSC-15X-SV
  • IPSC-30X-SV
  • IPSC-50X-SV

 Choisir son architecture :

En fonction de ses besoins, il faudra décider d’une architecture pour votre réseau et du cœur réseau où  se connecter pour y trouver les flux des TG. Il existe maintenant deux cœurs en Europe. Il y a du choix et il suffit de demander 😉

Créer un réseau de grappes de répéteurs :

Cette architecture consiste à ne connecter que certains répéteurs au c-Bridge. Ces répéteurs sont Master et permettent de simplifier l’administration. Ainsi, tous les autres répéteurs connectés à un Master en mode Peer héritera des flux de celui-ci. Cela permet aussi de créer un réseau régional sécurisé, car la grappe pourra être autonome en cas de problème de connexion avec le c-Bridge. Le contrôle du réseau ici décentralisé. C’est le choix de DMR-FRANCE.

Créer un réseau de répéteur Master/Peer :

Dans cette architecture, tous les répéteurs sont connectés au c-Bridge. Qu’ils soient Master ou Peer. C’est un peu plus fastidieux pour la configuration, mais cela permet de créer des régions virtuelles avec les répéteurs que vous souhaitez. Vous aurez le contrôle total et centralisé du réseau.

A bientôt pour le prochain épisode …


Leave a Reply